Christchurch.

Jours 16, 17, 18, 19 :

Christchurch… Mon copain s’y est rendu dans les années 2000 : belle architecture, beaucoup plus belle que toutes les autres villes de Nouvelle Zélande, avec de nombreuses influences européennes. De nombreux bars et boites et donc de nombreuses possibilités de sorties et fêtes…

Puis un trembrement de terre a décidé de pointer son nez et tout gacher. C’était en 2011, et depuis, la ville ne s’en est jamais remise.

 

Dans la périphérie de la ville, vous avez des magasins et centres commerciaux flambants neufs.

Dans le centre ville, par contre…

De nombreux terrains vagues, où se trouvaient des maisons ou autres batiments qui se sont effondrés et ont été rasés.

D’autres terrains avec des batiments classés patrimoine : ils sont en partie, voir casiment, détruits. Ils ne ressemblent plus à rien. La ville n’a pas les moyens de les restaurer, juste de les faire encore un peu tenir debout. A l’image de la cathédrale : elle est sublime sur les anciennes cartes postales, elle a l’air d’être prête à s’effondrer aujourd’hui, et le public ne peut la revoir que depuis peu… avant, elle était carrément cachée.

De nombreux autres batiments sont maintenus debout grâce à des containers placés contre les murs, en attendant que la ville ait les moyens d’en faire quelque chose.

Dans le plein centre, une zone commerciale en plein air avec des rues piétonnes a été créée, pour que les habitants aient quand même en centre ville un accès aux commerces principaux, banques… et qu’il y ait aussi un semblant de vie dans cette zone dévastée. Les magasins sont tous dans des containers, mais ces containers sont de toutes les couleurs, pour donner un peu de vie : c’est réussi! J’ai trouvé que c’était sympa de se balader dans ce coin!

Heureusement, certains lieux sont toujours les mêmes qu’avant le tremblement de terre, comme les jardins botanniques, que j’ai beaucoup apprécié!

 

Christchurch est vraiment une ville particulière. Il s’agissait apparemment de la ville la plus agréable à vivre en Nouvelle Zélande avant le tremblement de terre. Mais aujourd’hui, on se croirait dans un film catastrophe. J’avais l’impression d’être de retour à Pristina, la capitale du Kosovo, ville ravagée par la guerre…

Je n’ai pas eu vraiment envie de prendre de photos. Et celles que j’ai prises, dans le centre commercial en containers ou dans le jardin botannique, sont gachées par la pluie… Je vous suggère le blog de Marjorie et son article sur Christchurch pour son témoignage, bien meilleur que le mien, ainsi que ses photos.

 

Nous sommes restées à Christchurch plus de trois jours : logées chez des amis, nous avions besoin de temps pour plannifier notre itinéraire à travers l’Ile du Sud : réserver les auberges de jeunesse ou Couchsurfing, chercher des éventuels bus ou autres moyens de transport dans le cas où le moyen de transport que nous avions choisi (l’auto-stop) s’avérait sans résultat…

Si votre seul objectif à Christchurch est de visiter la ville, une journée, voir deux, est, à l’heure actuelle et à mon avis, amplement suffisant…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s