Shanghai, l’arrivée en Chine

Shanghai, notre premier arrêt dans cet immense pays qu’est la Chine.

Photo 019

 

C’est donc dans cette ville que nous avons du commencer à prendre des habitudes nécessaires à notre séjour :

– Toujours avoir sur nous l’adresse de notre logement écrit en chinois : si on se perd, toujours moyen de prendre un taxi qui nous ramènera chez nous.

– Achats de souvenirs = apprendre à négocier!

– On oublie l’eau du robinet : l’eau en bouteilles en plastique du supermarché sera notre nouvelle meilleure amie. Et malgré la chaleur, on va vite se mettre au thé car l’eau bouillie pour qu’elle soit buvable, mais nature sans feuille de thé, c’est franchement pas bon. Et si l’envie nous prenait d’essayer le McDo chinois, se rappeler d’enlever les glaçons du coca.

– Faire très mais alors très attention en traversant la rue, les chinois dans leur voiture ou sur leur scooter se croient les rois de la route et se fichent pas mal que vous essayiez de traverser. (et ne pas hésiter à se balader en ville avec des boules quies, parce que les coups de klaxons permanents, ça va 5 minutes)

– Climat subtropical humide oblige, s’habituer très rapidement à cette chaleur étouffante et poisseuse, et toujours avoir un parapluie sur soi, les averses étant quotidiennes (et encore, nous avons eu de la chance, ce n’était pas la saison des moussons…)

– Niveau budget nourriture : fuir les grands restaurants attrape-touriste et s’enfoncer dans les petites rues des marchés traditionnels (si vous les trouvez car les quartiers traditionnels se cachent, j’y reviens dans la suite de cet article), vous trouverez alors des stands de nourriture pas chère, traditionnelle et délicieuse.

Photo 082

 

En parlant des chinois, que dire… ils sont un peu particuliers (pour ne pas dire complètement fous…).

Voir une famille entière (papa, maman, petit garçon, petite fille et nourrisson) tous entassés sur un seul et même scooter (au milieu d’une centaine d’autres scooters) sans casque est déjà la preuve que les mots “risques” et “dangers” ne font pas partis de leur vocabulaire quotidien.

En parlant de vocabulaire, le mot “politesse” n’en fait pas parti non plus : ça crie, ça s’insulte, ça se bouscule pour rentrer dans les transports en communs (à croire que leur vie en dépend), ça crache (en public, et toutes les dix secondes, certains se baladent même avec un seau devenu crachoir, une horreur), ça te pointe du doigt parce que t’as une tête d’occidentale et après ça parle de toi et ça rigole, et t’es presque contente de ne pas parler chinois parce que finalement tu n’es pas sûre de vouloir savoir ce qu’ils se disent…

 

Mais je m’emporte un peu. Revenons à Shanghai…

Romain, mon compagnon de voyage, était allé plusieurs fois à San Francisco. Après une journée passée à Shanghai, il me confie : “Tu prends San Francisco, tu enlèves le Golden Gate Bridge, tu enlèves les américains, tu les remplaces par des chinois, tu mets des signes chinois un peu partout, et tu obtiens Shanghai!”

Vous l’aurez donc compris : on ne se sent pas tellement en Chine lorsqu’on est à Shanghai.

 

Je ne peux ici vous donner que mon ressenti, pas beaucoup de détails sur les visites à faire. Je n’ai pas avec moi mes carnets avec les notes que j’ai prises pendant ce séjour.

 

C’est une ville immense et surpeuplée (ville la plus peuplée de Chine, quand même… sans parler des touristes) : beaucoup de monde (un vrai challenge pour prendre des photos sans avoir la tête des gens dessus), beaucoup de bruit, beaucoup de travaux, des grattes-ciel partout…

Il vous faut fouiller dans certains quartiers pour espérer trouver des marchés traditionnels, ou des maisons à l’architecture asiatique…

Photo 071

 

Photo 073

 

Photo 088

De temps en temps vous pouvez tomber sur des monuments où l’architecture est proche de notre architecture européenne, ça surprend un peu, surtout quand on est à la recherche d’architecture asiatique…

Photo 036

Et ici, je ne vous parle que du Vieux Shanghai, avec par exemple la rue piétonne de Nankin, qui traverse toute cette partie de la ville.

 

Mais si vous allez au bout de cette rue, vous arrivez alors près de la rivière, et de l’autre coté, vous avez une vue ma foi vraiment spectaculaire sur Pudong, littéralement le Nouveau Shanghai.

Photo 037

C’est là bas, de l’autre coté de la rivière, que vous avez tous les nouveaux grattes-ciel de la ville qui font la joie de tous les adorateurs de grattes-ciel et d’architecture moderne, à l’image de la “Perle de l’Orient”, ou encore le World Financial Centre, ce fameux “décapsuleur”, troisième tour la plus haute du monde à l’époque.

Photo 1656

 

Photo 1624

Une rumeur dit que le sol du quartier de Pudong s’enfonce petit à petit, et ceci à cause de la construction massive de grattes-ciel!

Il parait aussi que Pudong est à elle seule aussi grande que la totalité de Singapour, c’est pour vous dire à quel point Shanghai se développe…

Inutile de faire une balade pour explorer Pudong : dans tous ces grattes-ciel, vous n’avez que des bureux, rien de plus, pas de magasins, même pas un pauvre petit Starbucks en rez-de-chaussée…

La traversée du fleuve pour atteindre Pudong (via un train souterrain), vous pouvez la faire si vous souhaitez monter en haut des grattes-ciel. Personnellement, je ne suis pas montée en haut du décapsuleur, mais quelques étages plus bas (moins de touristes, moins cher, vous vous retrouvez dans un bar et vous n’avez qu’à payer votre consommation).

Photo 265

 

Photo 1829

 

Shanghai en général, et Pudong en particulier, sont vraiment magnifiques et impressionants à voir de nuit, lorsque toutes les tours s’illuminent. Je recommande fortement une balade en bateau à l’heure ou le soleil commence à se coucher, vous verrez tous les grattes-ciel s’illuminer les uns après les autres, un vrai spectacle!

Photo 262

 

Photo 1795

 

Photo 253

 

Photo 1663

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s