5 conseils pour réussir son retour en France après une expatriation.

5conseils 

Début 2012 : je quitte Toulouse pour effectuer mon stage de deuxième année de Master au Canada, et j’ai sur le feu le projet de partir en Angleterre une fois mon stage fini. Et l’envie d’Océanie qui traine dans un coin de ma tête…

A ce moment là, c’est clair et net : pendant plusieurs années, je ne vivrai pas en France.

Je fais un vide énorme dans mes affaires, je me débarasse de certains vieux meubles, je stocke mes quelques affaires restantes à droite à gauche pour ne pas avoir à louer un garde meuble (Merci maman pour ton garage, papa pour ton grenier!!!).

Des au revoir, une valise et un sac à dos plus tard, je m’en vais…

Juin 2014 : la vie ne vous amène pas toujours là où vous le pensiez, contre toute attente, me voilà de retour en France pour au moins 6 mois. (finalement, ce sera même 7 mois). 2 ans et demi en mode expat, je ne m’imaginais pas revenir en France si tôt. Les semaines avant mon retour, je suis en Australie, et j’ai presque la boule au ventre à l’idée de rentrer pour une période si longue.

Pourtant, je suis vraiment heureuse de dire que ce retour au pays fut couronné de succès!

 

Voici pour vous, chers voyageurs et expatriés, mes 5 conseils personnels pour réussir votre retour au pays. Ces conseils sont basés sur mon expérience personnelle et n’engagent que moi. Mais si vous êtes sur le point de revenir en France après une expatriation, j’espère que mes conseils vous seront utiles.

 

N’attendez pas pour chercher du travail :

Je suis revenue en France en Juin, et l’idée de devoir m’inscrire à Pôle Emploi me hante déjà plusieurs mois avant mon retour. J’ai donc commencé à envoyer des CV trois mois avant mon retour au pays. Pendant deux mois, rien, la déprime et la déception à chaque fois que j’ouvrais ma boite mail… Mais en Mai, ce ne sont pas moins de cinq écoles de FLE qui me contactent pour choisir une date pour un entretien (période de recrutement pour les cours d’été, ouf!!!). Je rentre donc en France avec déjà plusieurs entretiens d’embauche notés dans mon agenda. Après un an sans travailler dans mon domaine, cette pensée me donne le sourire, le retour en France s’amorce bien.

 

Choisissez un lieu familier… ou pas!

En rentrant en France, j’avais un entretien prévu dans une école à Paris, je devais juste choisir la date. Un autre entretien prévu avec une école à Lyon par téléphone, et un autre entretien avec date choisie et en personne, à Toulouse cette fois.

Les entretiens pour Toulouse et Lyon passent, les deux se passent bien, je peux choisir ma destination. J’aurais pu choisir Lyon, que je ne connaissais pas à l’époque, mais finalement, après environ trois secondes grand max de réflexion, je choisis Toulouse.

Ce n’est finalement pas un vrai choix mais une évidence, ce ne peut être que Toulouse. J’aime cette ville, j’y ai toujours des amis, ma famille habite à une heure de route. J’ai peut-être choisi la facilité, mais je savais au fond de moi que je faisais le bon choix.

Mais je pense aussi que pour d’autres personnes, choisir une ville inconnue en France peut être un bon moyen de bien vivre son retour au pays : vivre dans une nouvelle ville, une nouvelle région de France qu’on ne connaissait pas avant, cela peut être une bonne solution, comme un bon compromis entre les pays étrangers et la maison?!

 

Apprécier les plaisirs de la France :

En France, il y a beaucoup de choses que j’ai et que je n’ai pas ailleurs. En premier, bien évidemment : la famille!!! Vivre à Toulouse et avoir la majorité des membres de ma famille à une heure de route m’a beaucoup aidé dans mon retour à une vie française.

Je pense aussi que d’avoir eu mon petit chez moi, mon petit cocon de 22m carré à Toulouse, m’aura permis aussi de me retrouver personnellement, après avoir passé plusieurs années en mode coloc ou famille d’accueil… Et le fait de vivre seule à Toulouse m’aura permis d’apprécier d’autant plus les weekends en famille, et les sorties avec les amis.

Les amis : apprécier les sorties, les cuites, les longues discussions autour d’un repas ou d’un café, en vrai, et pas par écran interposé via skype : un régal…!!!

Teh d’ailleurs : profitez de votre retour en France pour vous remplir la panse!!!! Fromage, saucisson, rillettes, cornichons (trempés dans du vinaigre s’il vous plait!), vin, chocolatine (et pas pain au chocolat), croissant, baguette et j’en passe. C’est tellement cliché et c’est ce que tous les voyageurs disent apprécier lors de leur retour au pays, mais c’est tellement vrai!!!

Beaucoup d’autres plaisirs français, tels que conduire ma petite twingo chérie, redécouvrir ma bibliothèque et mes livres préférés, dormir avec mon chat, apprécier mon matelas bien dur, retomber en enfance… j’en oublie sûrement…

Sur une autre note, être en France, c’est aussi en profiter pour faire la tournée des docteurs pour être sûr qu’on est toujours en bonne santé, et avoir la sécurité sociale qui suit derrière… (les factures à trois chiffres de certains autres pays avec l’incertitude d’être remboursé par son assurance internationale… ça, ça ne manque pas ^^)

 

(Re)découvrir la France :

Une chose que j’ai découverte en vivant à l’étranger : certains étrangers connaissent la France mieux que moi! Ca la fout un peu mal, surtout quand ce sont les habitants d’un pays aux antipodes de la France qui vous le disent (et vous le prouvent avec récits et photos à la clé), et d’autant plus que je suis prof de français et qu’en plus d’enseigner la langue française à mes étudiants, je leur parle de la culture, du pays, etc.

Je suis donc revenue en France avec la bonne résolution de découvrir certaines parties de ce beau pays.

Car oui, malgré les gens qui ralent, les grèves, les attentats, l’insécurité dans certaines villes, et pleins d’autres détails, ce que l’on a tendance à oublier, c’est que la France est un beau pays. Nous avons des villes avec une architecture belle, voir magnifique, des paysages de montagnes superbes, des littoraux dignes des plus belles plages du monde (Et ouais, la Côte d’Azur, c’est quand même la class), des villages perdus au milieu de nulle part mais juste merveilleux à découvrir… Oui, la France, c’est un patrimoine naturel, culturel, architectural et historique indéniable, et il faut savoir l’apprécier. C’est après une expatriation de deux ans et demi dans trois pays différents que je m’en suis réellement rendue compte.

Pendant mes 7 mois de retour en France, trois d’entre eux se sont passés avec mon Australien. Excuse parfaite pour partir sur les routes de France : la Vallée du Rhône avec Lyon, Vienne et leurs alentours, la Bourgogne avec Beaune et ses vins classés grands crus, Nice et la Côte d’Azur, mais aussi les Landes et ses belles plages, même en hiver…

 

IMG_0110  

20140823_190704

20140910_165821  

IMG_0199

IMG_0217 

 

J’entends déjà les commentaires comme : “Oui mais ça coûte cher… Oui mais avec le boulot j’ai pas le temps… Oui mais, oui mais, oui mais…”

Oui mais si vous avez vraiment envie, vous pouvez. Très régulièrement, j’arrivais à mon travail le vendredi avec un sac à dos rempli de mes affaires pour le weekend, et dès que la journée était finie, je retrouvais le chauffeur du covoiturage que j’avais choisi pour aller à tel ou tel endroit (j’ai parfois du utiliser les services de la SNCF mais les prix exorbitants passé la pérode de la carte 12-25 + les mouvements de grèves réguliers m’ont très rapidement fait choisir Blablacar comme nouveau moyen de déplacement pour mes weekends à droite à gauche en France). Je revenais au travail le lundi matin un peu fatiguée, je le reconnais, mais la (re)découverte de la France en valait vraiment le coup. En parlant de découverte…

 

Avoir des projets :

Je savais que mon retour en France n’était que temporaire et qu’à un moment ou à un autre, j’allais repartir en Australie. La pensée d’une nouvelle expatriation m’a fait d’autant plus apprécier tout ce que j’avais en France : famille et amis, un emploi que j’adorais, une ville autour de laquelle je gravite à chaque fois que je suis en France tellement j’y suis bien (malgré l’envie d’ailleurs), un pays qu’il est bon de redécouvrir, etc.

 

 

N’hésitez pas à partager votre vécu, témoignages, expériences… 🙂

Publicités

5 réflexions sur “5 conseils pour réussir son retour en France après une expatriation.

  1. J’aime beaucoup ton approche ! Ca change un peu des autres articles (dont le mien). Moi, c’était plutôt la grosse déprime à mon retour. Donc c’est bien aussi de focus sur les aspects positifs du retour (et il y en a plein en effet, parmis ceux que tu cites) 🙂 Un peu de positive attitude, parfait ! 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s